HOUNGBEDJI ! FAIS GAFFE A TOI PARCE QUE YAYI EST LE ROI DES K.O HEIN !

Acteurs et actrices de la République des plaisantins ! Moi, le spectateur joyeux, je vous salue et vous dis que votre spectacle me plaît beaucoup, surtout lorsque les acteurs politiques, eux-mêmes, se mettent en scène. Depuis un certain temps, le spectacle auquel se livrent Houngbédji et Yayi me fait beaucoup marrer. Et pour cause. Dans cette affaire de détournement des trois milliards de FCfa que les Pays-Bas ont, gratuitement, mis à la disposition de notre pays pour permettre aux populations d’avoir accès à l’eau, le N°1 et le N°2 de notre République se sont mis à jouer au Colin-maillard. Alors que le Gouverneur général, montrant étonnamment sa bonne foi à mettre fin à la prédation des deniers publics, a demandé au chef des « dépités » de faire tout son possible pour que Kassa, son ex petit bandit (ministre) aille à la Haute cour de justice répondre de la disparition de ces sous, Houngbédji s’est lancé dans une démarche de respect de procédure en la matière en mettant en place une commission chargée d’étudier la question. Ce qui a ennuyé le Goliath de Tchaourou au point de l’amener, par le biais d’une nouvelle correspondance, à déverser toute sa bile sur Hagbè. Le contenu de cette lettre, dont le ton est menaçant, a dû donner des sueurs froides au chef des Grogneurs de la République. Sûrement qu’il ne s’est pas empêché de faire pipi dans son caleçon ! Parce que, Yayi, c’est celui qui, avec ses gros biceps à la Arnold Schwarzenegger, met tout le monde K.O. Houngbédji doit faire gaffe et ne pas oublier que notre Gouverneur général est le roi des K.O.  Au lieu de chercher à enclencher un bras-de-fer avec le locataire de la Marina, Hagbè ferait mieux, s’il ne veut pas quitter le Bénin en trombe comme Talon, d’oublier son affaire de respect de la procédure et envoyer Kassa devant Marcelline Gbéha Afouda pour qu’il puisse nous dire si c’est avec un SEAU ou une BASSINE qu’il a bu les trois milliards d’eau des Hollandais. Pour une fois, moi le spectateur joyeux, je pense que le train devrait siffler entre Yayi et Houngbédji. Le chef des « dépités » doit mettre au rebus son affaire de procédure et procéder, tel que le professeur Kassa, lui-même, nous a enseignés d’agir quand il s’agit d’ordre émanant de la Haute autorité. A mon humble avis, si Yayi dit à gauche, Houngbédji devrait aller à gauche. Si Yayi dit à droite, Houngbédji devrait aller à droite. Et, si Yayi dit Kassa à la Haute cour de justice, Houngbédji devrait fouler au pied les questions de procédure et envoyer, illico, Kassa à la Haute Cour de justice. Ne pas le faire, c’est donner l’occasion au Goliath de Tchaourou de nous faire savoir qu’il est le seul Saint de la République qui cherche à mettre au frais les petits bandits et prédateurs de notre République des plaisantins. Le Hagbè national doit maintenant apprendre à répondre « pann » au « piin » de Yayi afin que le train qui va amener Kassa chez Afouda démarre. L’enjeu est de taille. Si le train ne siffle pas piin-pann entre ces deux hommes, je vous préviens, et c’est certain, en plus de partir avec leur argent, les Pays-Bas risquent de quitter notre pays avec aussi leur LAIT et leur WAX hollandais. Et ça, ce sera par la faute de Hagbè qui, jouant égoïstement au juriste, n’a pas voulu obéir au Goliath de Tchaourou, comme le faisait fô Matou, l’avocat défenseur de la bretelle de Bopa.

Si le Hagbè national refuse de suivre mes conseils, moi, le spectateur joyeux, je me fâcherai et vous dirai que dans notre République des plaisantins, il y en qui nous distraient à mort, qui cherchent à faire respecter les textes avant d’envoyer Kassa à la Haute cour de justice, et dont l’attitude obligera les Pays-Bas à partir avec leur argent, leur LAIT et leur WAX hollandais.

Le spectateur joyeux !

Author: Charles

Share This Post On
468 ad

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *